Le choix de l’assurance auto à contracter est une question que vous devez régler rapidement dès l’acquisition du véhicule. Il est, effectivement, obligatoire d’assurer sa voiture au moins au minimum légal et donc au tiers pour être en conformité avec la loi. Aussi appelée responsabilité civile, cette assurance vous permet de bénéficier d’une prise en charge en cas de dommages physiques ou corporels causés à autrui avec votre véhicule.

Dans la mesure où celle-ci ne couvre pas les dommages matériels du véhicule, vous devez souscrire à d’autres options complémentaires qui vous seront d’une grande utilité en cas de panne mécanique. Quelles sont les options à choisir pour être couvert en cas de panne ? Zoom sur les options d’assurance les plus utiles pour vous couvrir lors d’une panne mécanique.

L’option panne 0 km

L’option panne 0 km est souvent optionnelle, ce qui signifie qu’elle n’est pas incluse dans la couverture de base de votre assurance auto. En pratique, elle s’avère pourtant indispensable étant donné qu’elle vous permet d’être couvert en cas de panne jusqu’à votre domicile. Les contrats d’assurance de base prévoient le plus souvent une franchise de 50 km. Celle-ci donne lieu à une assistance uniquement lorsque la panne intervient à plus de 50 km de votre domicile.

L’option panne 0 km supprime cette condition de distance et vous assure de ce fait d’être assisté en cas de panne, que cela soit près de chez vous, dans votre garage ou à quelques rues seulement du domicile. Elle doit inclure généralement le remorquage du véhicule vers un centre de réparation et le rapatriement à votre domicile après le dépannage.

Assurance auto : l’option véhicule de remplacement

Assurance auto : les options qui vous couvriront le mieux en cas de panne

Selon l’origine de la panne, il est probable que votre véhicule soit immobilisé plus ou moins longtemps. Dans le cas où votre situation ne vous permet pas de vous passer d’un moyen de locomotion pendant la durée de la réparation, vous devrez souscrire à l’option véhicule de remplacement afin de pouvoir bénéficier du prêt d’un véhicule en urgence. La plupart des assurances telles que l’assurance auto MAIF prévoient cette option dès la plus basique de leurs formules.

Dans ce cadre, les conditions de prêt du véhicule de replacement différeront d’une assurance à l’autre. Certaines peuvent prendre en charge les frais de location du véhicule tandis que d’autres peuvent vous proposer directement de s’occuper de la location de l’automobile.

En cas de prise en charge partielle, vous devrez vous acquitter du forfait de location, puis, dès que votre voiture est réparée, elle sera rapatriée à l’adresse indiquée et celle de remplacement sera restituée au loueur.

Notez qu’il sera peut-être nécessaire de souscrire à une garantie assistance complémentaire dès lors que vous prévoyez de transporter d’autres passagers dans le véhicule de remplacement. De même, prenez soin de vérifier ses conditions de garantie et notamment la franchise dommage afin d’anticiper les imprévus.

Enfin, la durée du prêt du véhicule de remplacement en cas de panne est habituellement assez courte, mais dépendra là aussi de la nature de votre contrat et du type de dommage. Cette durée varie entre 5 et 10 jours en moyenne, cependant, vous avez la possibilité de prolonger la location si nécessaire, en vous acquittant des frais. Dans ce cas, vous pourrez bénéficier de tarifs préférentiels.

La garantie constructeur auto

Assurance auto : les options qui vous couvriront le mieux en cas de panne

La garantie constructeur auto est une assurance qui est proposée dans le cadre de l’achat d’une voiture neuve. Elle vous permet généralement de profiter d’une prise en charge en cas de panne mécanique, électrique ou électronique du véhicule. Légalement, cette garantie est facultative.

Il est important de préciser que les services devant être inclus par le constructeur dans cette garantie ne sont pas encadrés par la loi, ce qui signifie que leur nature et leur nombre varient d’un constructeur à l’autre. Raison pour laquelle il est conseillé de toujours comparer les offres avant d’en choisir une.

De manière générale, la garantie constructeur automobile doit couvrir les éventuels défauts mécaniques, électroniques et électriques dus à la fabrication et l’usure prématurée de la sellerie ou des pièces en plastique se trouvant dans l’habitacle. L’étendue territoriale et les obligations légales du vendeur ou du fabricant ainsi que les tarifs doivent aussi être précisés lorsque la garantie est payante.

Attention, la garantie constructeur ne couvre pas l’usure normale de certaines pièces du véhicule et notamment les pneus, les bougies, les pistons, la pompe à eau, les filtres à air et à huile, etc.

Le constructeur ou le vendeur peut également vous refuser cette garantie lorsqu’il estime que les réparations nécessaires découlent d’un manque d’entretien régulier. Vous devez de ce fait veiller à procéder au remplacement des filtres lorsque cela est nécessaire, à la visite technique, à la vidange, etc.

De même, la garantie peut être suspendue lorsque les défaillances sont dues à un usage « anormal » de la voiture. C’est le cas par exemple lorsque vous conduisez sur des routes en très mauvais état et pas indiquées pour le type de véhicule ou lorsque la voiture est souvent surchargée.

La garantie panne mécanique

La garantie panne mécanique est optionnelle et pourtant indispensable afin de bénéficier d’une prise en charge en cas de panne électrique ou électronique sur certaines parties du véhicule. Cette option est souvent proposée en complément de la garantie constructeur et peut être particulièrement onéreuse. La plupart des vendeurs en plafonnent d’ailleurs le montant.

Cette garantie est utile surtout à l’expiration de la garantie constructeur afin de pouvoir être couvert sur les différents types de réparations et la main-d’œuvre en cas de panne. Vous pouvez toutefois y souscrire avant l’expiration de la garantie constructeur afin de pouvoir la faire jouer en tant qu’extension de garantie, couvrant les pannes exclues de la garantie constructeur.

Dans tous les cas, il est fortement conseillé d’y souscrire avant l’expiration de la garantie constructeur, car les assureurs prévoient souvent un délai de carence pour l’assistance mécanique. En pratique, celle-ci s’enclenche après 6 à 12 mois ou plus, en fonction de la police d’assurance.

La garantie panne mécanique permet d’être couvert sur les frais de réparation des pièces telles que le moteur, la boîte de vitesse et le pont.