La conduite accompagnée, connue également sous le nom de l’apprentissage anticipé de la conduite, est accessible à partir de 15 ans. Elle permet aux jeunes personnes de commencer l’apprentissage de la conduite à un plus jeune âge, et ainsi obtenir le permis de conduire, souvent, plus rapidement. 

Ce dispositif comporte de nombreux avantages. Mais comment commencer ? Quelles sont les conditions à la conduite accompagnée ? Quelles assurances auto ?

Conditions de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée se déroule en plusieurs grandes étapes. Une partie doit être effectuée en auto-école, et une seconde partie sous la responsabilité d’un adulte titulaire du permis de conduire depuis au moins cinq ans. Ces conditions lui apprendront les bases de la conduite dans un cours de conduite routière.

Les critères à respecter

Pour pouvoir vous inscrire à la conduite accompagnée, vous devez avoir au moins 15 ans. Les guides doivent être titulaires d’un permis B depuis au moins cinq ans sans interruption : c’est-à-dire qu’il n’a pas été annulé ou invalidé pendant cette période. Durant la période d’apprentissage, l’élève peut avoir plusieurs accompagnateurs. Le propriétaire du véhicule utilisé doit au préalable obtenir l’accord, ainsi que l’extension de la garantie auprès de sa compagnie d’assurance.

Le véhicule utilisé doit également être équipé de deux rétroviseurs latéraux pour éviter tout accrochage lors de changement de file par exemple, mais également l’autocollant « Conducteur Accompagnateur » apposé à l’arrière gauche du même véhicule. Avant de pouvoir conduire, l’élève doit suivre un minimum de 20 heures de formation initiale dans une auto-école pour la partie théorique. Après cela, il recevra une attestation de fin de formation initiale (AFFI) dont il aura besoin en cas de contrôle routier.

Le déroulement de la conduite accompagnée

conduite accompagnée assurance

La première partie consiste à suivre des cours théoriques pour préparer l’examen du code de la route. Les futurs conducteurs recevront aussi une formation pratique au volant d’un véhicule d’auto-école avec un moniteur agréé. Il lui a appris à manœuvrer le véhicule sur la route, et aussi à réagir en fonction des situations plausibles dans la circulation quotidienne. La formation à la conduite lui permet d’apprendre à anticiper et à réagir face à différentes situations.

Après la période d’étude sous la supervision d’un moniteur d’auto-école, l’apprenti conducteur sera en mesure de conduire le véhicule sous la supervision d’un adulte. Il doit avoir parcouru au moins 3 000 km pendant une période d’au moins 12 mois. Durant les apprentissages, les futurs conducteurs doivent respecter les mêmes limites de vitesse que les conducteurs novices.

Une assurance pour la conduite accompagnée

Pour la conduite accompagnée, vous devez vous présenter à votre compagnie d’assurance et demander à ce que votre contrat d’assurance auto soit adapté en conséquence. Il est possible d’assurer une voiture en ligne au titre de la conduite accompagnée, mais il n’est pas possible d’effectuer un apprentissage d’accompagnateur sans en informer préalablement votre compagnie d’assurance. Dans la plupart des cas, vous devez demander une prolongation de l’assurance spéciale jeune conducteur pour le véhicule utilisé par l’apprenant, et mentionner les éventuels accompagnateurs.

Une franchise « jeune conducteur » ou « conducteur débutant » peut être ajoutée. Ainsi, le prix de l’assurance pour la conduite accompagnée varie d’un type d’assurance à l’autre, selon qu’il dispose ou non d’un ensemble d’ajustement de franchise. Il n’y a pas de primes supplémentaires pour votre contrat d’assurance automobile. De plus, les compagnies d’assurance automobile offrent souvent des rabais spéciaux pour les étudiants et les jeunes conducteurs.

Votre assurance modifiera alors votre contrat en ajoutant un avenant aux nouvelles conditions. Le jeune conducteur bénéficiera de toutes les couvertures d’assurance automobile prévues au contrat. Vous devez ensuite fournir des pièces justificatives, comme une attestation de fin de formation initiale, un contrat avec une auto-école, une attestation de participation à des conférences pédagogiques, etc.

Les avantages de la conduite accompagnée

permis probatoire durée

En accumulant les kilomètres parcourus, les conducteurs en apprentissage acquièrent de l’expérience. Cela lui a donné confiance en sa capacité à conduire en toute sécurité. Chaque situation vécue lui a permis d’enrichir ses compétences tout en améliorant grandement son expertise. Il prend la bonne position et apprend de ses erreurs.

Cette expérience acquise pendant plusieurs mois facilite l’obtention du permis de conduire. La personne est moins stressée par le test, car il est plus capable qu’un candidat sans expérience de conduite. Il connaît les différents éléments composants et saura comment il va devoir réagir pour éviter le danger. Cette méthode d’apprentissage facilite la détection des comportements à risque des autres usagers de la route.

Une fois le permis en poche à la majorité, le jeune conducteur verra sa compagnie d’assurances valoriser bien plus son expérience de conduite. La période probatoire pour les conducteurs qui obtiennent un permis de conduire par accompagnement a été raccourcie de 3 ans à 2 ans. De plus, ses primes seront moins élevées. La surtaxe jeune conducteur est généralement réduite de moitié les deux premières années et supprimée par la plupart des assureurs la troisième année.