Le divorce est une situation très répandue de nos jours. C’est un moment particulièrement pénible pour les parents, mais aussi pour les enfants, qui ne comprennent pas toujours la situation et qui peuvent en souffrir. Il est donc nécessaire de les rassurer et de communiquer le plus possible. Voici 7 conseils pour préserver ses enfants d’un divorce, pour essayer de dépasser ce moment de la meilleure manière possible.

Expliquer les choses aux enfants

divorce comment perserver ses enfants (2)

Même si votre enfant est petit, il est essentiel de communiquer avec lui et de lui expliquer la situation. Il est déconseillé de cacher aux enfants ce que vous ressentez ou ce que vous prévoyez de faire. Les enfants perçoivent vos difficultés. Si vous ne parlez pas assez de la situation à l’enfant, celui-ci est seul pour se faire une raison. Il peut alors se sentir coupable, voire penser que sa naissance n’a plus de sens.
Devant lui, vous et votre ex-femme devez passer pour des adultes responsables et favoriser le dialogue. Vous pouvez parler des raisons qui vous poussent à divorcer (sans rentrer dans les détails) tout en étant attentif aux émotions et à la sensibilité de l’enfant. Ne monopolisez pas la discussion : invitez-le à prendre la parole et à expliquer ce qu’il ressent. Que le choix vienne de vous, de votre femme ou que ce soit un divorce à l’amiable il faut à tout prix préserver ses enfants.

Laisser l’enfant exprimer ses émotions

Dans ce moment difficile, l’enfant doit pouvoir exprimer librement ses émotions et son ressenti. Il ne manifestera pas forcément de lui-même une telle demande, selon son caractère et sa sensibilité. Mais vous devez l’encourager à pratiquer des activités qui lui permettent d’exprimer ses sentiments. Les activités créatives, comme le dessin, la peinture, le chant, la musique, l’écriture, etc., sont excellentes pour canaliser les émotions. Les activités sportives peuvent aussi aider à se défouler. Votre enfant peut avoir besoin d’une oreille qui soit capable d’entendre ce qu’il a à dire. Cela peut être un parent, un proche ou même un psychologue, si besoin.

Aider l’enfant à avoir confiance en lui, le rassurer

divorce comment perserver ses enfants (2)

Le divorce des parents est un véritable chamboulement pour l’enfant. Tous les enfants ne vivent pas la séparation de leurs parents de la même manière, mais c’est toujours un moment douloureux. Dans cette épreuve, malgré vos difficultés en tant que parents, vous devez toujours rassurer votre enfant et lui rappeler l’amour que vous lui portez. Insistez sur le fait que l’amour entre papa et maman est différent de l’amour que lui portent ses deux parents.
Lors d’un divorce, les repères des enfants sont bousculés. Il est donc important de lui en offrir de nouveaux, qui soient stables et rassurants. Vous pouvez suggérer à votre enfant qu’il est le fruit d’un amour, d’une décision, et qu’il le restera, peu importe la séparation.

Ne pas faire culpabiliser les enfants

En général, les enfants se sentent responsables des disputes et de la mauvaise entente des parents. Vous devez insister sur le fait que tout cela n’est pas de sa faute et ne le sera jamais. L’enfant a également tendance à espérer une réconciliation. Une fois le divorce effectif, il doit faire le deuil de sa vie et de son quotidien d’avant. Pour cela, il doit se construire une nouvelle vie et de nouveaux repères. La rupture doit être définitive, pour que l’enfant puisse tourner la page, accepter, et construire de nouvelles choses. Le but étant de tout faire que le divorce se passe du mieux possible, sans haine ni aller-retours.

Ne pas critiquer l’autre parent devant les enfants

Malgré la situation et vos sentiments, ne parlez pas mal de votre ex-femme devant votre(vos) enfant(s). Cela peut briser un équilibre. De plus, les critiques que vous pouvez faire atteignent votre enfant, qui se sent dévalorisé. En effet, les enfants s’identifient aux deux parents et sont blessés lorsqu’on critique l’un ou l’autre.
Il est essentiel de respecter votre ex-conjointe et de garder une image intacte des deux parents dans l’esprit de votre enfant. Vous pouvez dire : “en ce moment, maman et moi avons du mal à parler, mais je n’oublie pas que nous nous sommes aimés et je la respecte.”

Ne pas utiliser l’enfant comme un intermédiaire

Si vous avez des remarques ou des critiques à faire, faites-les entre adultes, sans la présence des enfants. Ces derniers ne sont pas des messagers et ne doivent jamais être considérés comme tels. Transmettez tout ce que vous avez à dire ou à donner (documents, etc.) de vous-même à votre ex-femme. Ne leur demandez pas d’être des intermédiaires ou de faire la navette.

Doit-on être d’accord sur l’éducation des enfants ?

Les règles d’éducation ne seront plus les mêmes et ne pourront pas être identiques des deux côtés, c’est normal. Les enfants peuvent évoluer au sein de deux atmosphères, si elles sont respectées des deux côtés et ne sont pas dénigrées. Ces deux sphères peuvent être une source de richesse et de différences positives pour l’enfant. Cela peut l’aider par la suite à choisir son propre chemin et à faire ses choix dans la vie. Mais il est toutefois important de respecter une règle précieuse : soyez cohérents dans les choses importantes de l’éducation de votre enfant (âge et utilisation des téléphones, résultats scolaires, vacances, etc.).

On ne peut pas demander à un enfant de ne rien ressentir lors du divorce de ses parents. Mais vous devez apparaître comme des adultes responsables, qui assument leur choix. Soyez très attentif aux sentiments de l’enfant et ne le négligez jamais sous couvert de vos propres peines et difficultés.

Rate this post