Plus tendance que jamais, la charentaise homme a pourtant vécu quelques années de désuétude avant de revenir sur le devant de la scène homewear. Mais bonne nouvelle, après plus de deux siècles d’existence, les charentaises traditionnelles semblent encore loin de l’extinction. On vous propose aujourd’hui de découvrir l’histoire de la charentaise homme et les secrets de son retour en force.

Les débuts de la charentaise

Il semblerait que les toutes premières charentaises, ou plutôt leur plus proche ancêtre, aient été créées vers la fin du XVIIe siècle afin d’utiliser les rebuts de feutre d’autres industries. Il y avait d’une part les rebuts du feutre utilisé pour la confection des pèlerines (un vêtement qui servait à couvrir les épaules et qui se portait par dessus le manteau) de la Marine Royale française, et d’autre part les feutres qui provenaient de l’industrie papetière de la région d’Angoulême. Les cordonniers-savatiers de l’époque se servaient de ces rebuts pour confectionner des « pantoufles » (même si le terme n’était pas encore utilisé) qui se portaient à l’intérieur des sabots de bois, afin que ceux-ci soient plus confortables et que le coup de pied ne soit pas en contact direct avec le bois. Les toutes premières charentaises étaient noires, sans pied droit ni pied gauche, avec un dessus fait en laine et une semelle en feutre. Il semblerait que l’idée d’ajouter une semelle en cuir rigide ait été celle d’un cordonnier de La Rochefoucauld, une ancienne commune de Charente.

Au siècle suivant, la proto-charentaise, toute en feutre, est principalement portée par les domestiques pour cirer les parquets des châteaux et autres demeures de maîtres. Elles ont également beaucoup servi aux valets, à qui elles permettaient de se déplacer sans bruit dans la chambre de leur maître, ce qui valut à ces désormais célèbres pantoufles le surnom de « silencieuses ».

La « véritable » charentaise

Il faudra attendre l’aube du XXe siècle pour que la véritable charentaise, celle que l’on porte encore aujourd’hui, soit inventée. C’est en effet en 1907 que le docteur Jeva invente le collage du feutre et commence à créer des pantoufles à motif écossais et couleurs vives. Les charentaises sont alors fabriquées dans l’usine de leur créateur, située à quelques kilomètres de La Rochefoucauld, à Chesseneuil-sur-Bonnieure, en Charente bien-sûr. Les fameuses pantoufles rencontrent rapidement un grand succès et sont exportées un peu partout dans le monde. En 2019 enfin, la charentaise obtient une protection d’indication géographique pour la technique du cousu-retourné sous le titre de « Charentaise de Charente-Périgord ». Aujourd’hui on trouve des chaussons et pantoufles confortables pour les hommes certes, mais aucun d’eux n’a une histoire aussi fascinante que la charentaise.

charantaise homme histoire

Les charentaises homme aujourd’hui

Après avoir vécu son heure de gloire, la pantoufle française est malheureusement tombée en désuétude et semble inextricablement rattachée aux pieds de nos grands-parents… Mais c’était sans compter sur une volonté à toute épreuve du principal fabricant de charentaises traditionnelles de refaire de ce chausson français un must-have du homewear.

La charentaise entre tradition et modernité

Après quelques années difficiles et un redressement judiciaire en 2018, Rondinaud, groupé à trois autres grandes maisons de la région sous le nouveau nom de La Manufacture Charentaise, est parvenu à relancer l’engouement pour la charentaise traditionnelle, en France et ailleurs. Grâce à une stratégie traditions et Made in France, une belle communication sur les réseaux sociaux et des partenariats très bien choisis, les charentaises se vendent à nouveau comme des petits pains. La Manufacture Charentaise fabrique ses chaussons comme on les fabriquaient au début du siècle, ce qui exige un vrai savoir-faire de la part des employés, et a su dépoussiérer l’image un poil vieillotte de la charentaise à motif écossais en utilisant des coloris et imprimés plus modernes comme de jolis tissus à pois, à rayures ou encore argentés.

charantaise homme histoire

La charentaise, reine du hygge

Il est évident que la charentaise a su profiter de la tendance du hygge pour se renouveler et de refaire une place au soleil (ou plutôt au coin de la cheminée). En effet, le hygge, l’art de vivre danois qui a remis les soirées plaid-pyjama au goût du jour en prêchant une vie calme et sereine grâce à un intérieur comfy et chaleureux, n’a jamais été aussi tendance qu’aujourd’hui et, vous en conviendrez, personne ne saurait être comfy sans avoir les pieds bien au chaud.

charantaise homme histoire