Lors d’un divorce, l’enfant reste la majorité du temps avec sa maman. Pour le papa, ce déchirement s’accompagne souvent de la peur de voir l’enfant s’éloigner petit à petit de lui. Avec quelques week-ends de garde, il semble difficile de garder des liens forts et on peut rapidement craindre de paraître comme un papa distant qui s’en fiche.

Pourtant, avec quelques bons réflexes et de l’empathie, vous pourrez rapidement endosser le rôle de super papa.

Toujours être présent pour votre enfant

Le divorce va changer vos vies et vous ne serez plus là tous les soirs pour accueillir votre enfant qui rentre de l’école. Mais, ce n’est pas une raison pour prendre plus de distance que nécessaire.

Tout débute avec les jours de garde. Il est hors de question que vous les oubliez ou arriviez en retard. L’enfant aurait l’impression de ne pas être une priorité pour vous.

Vous devez aussi garder un contact fréquent avec lui. Faites savoir à l’enfant que votre téléphone est toujours allumé et qu’il peut vous appeler quand il le veut. N’hésitez pas à lui demander régulièrement des nouvelles sans être oppressant pour autant.

Avoir une maison accueillante pour l’enfant

Vivre entre deux maisons n’est pas simple pour un enfant. Avec une garde partagée, il peut même avoir l’impression d’avoir aucun lieu à lui plutôt que deux. Le mieux à faire consiste à créer une maison accueillante pour un enfant.

Dans la mesure du possible, donnez-lui une chambre rien qu’à lui. Et si ce n’est pas possible, essayez tout de même de lui faire un petit espace intime, y compris si vous habitez de nouveau avec une femme et avez d’autres enfants constamment à la maison.

Faites-en sorte que l’enfant retrouve ce qu’il aime dans vos placards. De la nourriture, mais aussi des divertissements sont un plus. N’hésitez pas à apporter des petites touches qui font que l’enfant aura hâte de venir. Imaginez un petit chien trop mignon récemment accueilli dans le foyer… Nul doute que cela serait apprécié !

promenade père et fils

Garder le rôle de papa

Vouloir être cool peut créer des dysfonctionnements. N’essayez pas de paraître plus jeune que vous l’êtes uniquement pour faire plaisir à un enfant. De même, ne fermez pas les yeux sur des comportements négatifs.

Si votre enfant vous parle mal ou se comporte de façon violente à l’école, la réponse idéale n’est pas de le gâter quand il vient chez vous.

Vous restez à la fois une figure d’autorité, un confident et un compagnon de jeu. C’est à vous de trouver les limites de chaque rôle pour avoir la meilleure relation possible avec l’enfant.

Garder un rôle de papa, c’est aussi protéger votre enfant. Le divorce étant difficile, un divorcé récent peut avoir des tendances à déprimer. Sauvegardez votre enfant de cet état, quitte à feindre le bonheur quand il est là, et surtout, ne le transformez pas en confident de tout ce qui va mal dans votre existence et ne critiquez pas sans cesse sa maman !

Assurer toujours de plus de divertissements

Un papa cool, c’est avant tout un papa avec qui l’on s’amuse. Quand votre enfant vient à la maison, oubliez la journée à regarder Netflix, les pâtes à manger le soir et le dimanche matin où vous l’abandonnez pour travailler !

Procurez-vous des jouets qu’il adore et surprenez-le avec des jouets encore plus fun que ce qu’il connaît.

Faites régulièrement des sorties culturelles, sportives… Quand vous l’avez en été, partez en vacances avec lui.

Tous les divertissements ne coûtent pas chers. Sortir faire une balade à  vélo ou faire du foot en bas de votre immeuble fera déjà beaucoup de bien à l’enfant, mais aussi à vous !